Actualités » Articles

L'assaut final est lancé !samedi 5 septembre 2009


A moins de 100 milles de l'arrivée de la première étape de l'Istanbul Europa Race, jamais l'issue n'a été aussi incertaine. Si sur le papier, Michel Desjoyeaux et ses hommes ont pris une sérieuse option pour la victoire dans la baie des Anges, les nombreux rebondissements venus rythmés cet acte disputé entre Istanbul et Nice forcent chacun à rester prudent. Premier au Cap Corse, l'équipage de Foncia tire avantage depuis 24 heures de son décalage à l'Ouest le long des côtes sardes et distance doucement mais sûrement la concurrence. Les prochaines heures vont être placées sous haute tension, autant pour l'actuel leader que ses poursuivants directs, plus ou moins bien lotis pour la dernière ligne droite. Le vainqueur est attendu en milieu de nuit…


Jacques Vapillon ®
Michel Desjoyeaux est un homme de nature inspirée et si les eaux bretonnes sont son terrain de jeu de prédilection, le double vainqueur du Vendée Globe à l'air bien décidé à démontrer que les difficultés imposées par la capricieuse Méditerranée ne sont pas de nature à lui gâcher le plaisir. Faisant cavalier seul depuis 24 heures, le skipper de Foncia et ses équipiers ont manifestement pris un avantage certain sur les lauriers niçois en négociant le contournement de la bulle anticyclonique par l'Ouest. Résultat de cette option un temps qualifiée d'osée par ses concurrents, une confrontation à des vents très soutenus au large des bouches de Bonifacio la nuit dernière et la possibilité de tenir les adversaires à distance. Mais pour combien de temps ? Derrière en effet, le match-racing continue entre les espagnols de 1876 et Groupe Bel. Entre les équipages de Guillermo Altadill et de Kito de Pavant, impossible de dire qui prendra le dessus. Une chose est sûre, à bord, les nerfs doivent faire des pelotes ! Insoutenable tension nerveuse également pour Jean-Pierre Dick et ses hommes, littéralement englués à une centaine de milles de leur port d'attache. On imagine aisément qu'après une semaine de mer, de chaleur et de pétole, cette dernière bulle est celle de trop pour le « gentleman navigateur ». Il sait toutefois mieux que quiconque à quel point la tendance peut s'inverser en approche de la Baie des Anges. Pour ces quatre concurrents les jeux ne sont donc pas encore faits et bien malin qui pourrait donner dès à présent le tiercé dans l'ordre. Le dénouement est attendu pour le milieu de nuit. 

Veolia Environnement et DCNS demain

 

Derrière, Veolia Environnement et DCNS poursuivent leur progression contrariée pour chacun par de petites erreurs de jugement commises dans les premiers jours de course et pénalisantes à l'approche de l'arrivée. Restant philosophes, Roland Jourdain, Marc Thiercelin et leurs hommes demeureront combatifs jusqu'au bout, jusqu'à leur arrivée envisagée demain dans l'après midi pour le premier des deux...


Ils ont dit :

 

Kito de Pavant – Groupe Bel :

 

« Tout va bien, même si hier nous avons manqué un peu de réussite. Nous étions bien revenus aux avant-postes, mais nous sommes malheureusement restés collés à 1 ou 2 nœuds.  Nous avons bien navigué, mais nous n'en récoltons pas les fruits... C'est la première fois que nous pointons en 4ème position et nous sommes forcément un peu déçus.  Nous n'avons pas beaucoup dormi cette nuit, les conditions étaient difficiles. J'espère que nous allons pouvoir toucher des vents plus réguliers pour l'arrivée à Nice. »


 Michel Desjoyeaux – Foncia :


« Je suis un peu essoufflé, on vient de virer ! Nous sommes en approche du cap Corse dans une mer courte, mauvaise, pas facile à négocier. Nous mangeons notre pain noir de cette partie de la course si je peux dire, mais les conditions vont bientôt s'améliorer. Nous avons eu jusqu'à 35-38 nœuds de vent au passage des bouches de Bonifacio. Nous avons encore de l'air, mais cela devrait aussi mollir d'ici quelques heures. Même si les autres ne sont pas très loin, on va se battre jusqu'au bout. Hier, nous nous sommes décalés vers l'ouest et nous nous en sommes super bien sortis ! La Méditerranée et les mers intérieures sont décidément riches en rebondissements. On voit qu'on peut tenter des super options dont les bénéfices peuvent s'envoler en fumée en quelques heures, comme on peut faire un petit coup qui rapporte gros. Il y a toujours quelque chose à faire et c'est très incertain tout le temps : la course est passionnante ! »


Jean-Pierre Dick – Paprec Virbac 2 :


« Nous venons de tomber dans un trou de vent et nos deux concurrents nous sont passés devant. Nous sommes arrêtés, nous n'avançons plus. Pourtant, nous avons fait une très belle remontée, mais j'ai sans doute mal calculé une zone de dévents aux abords du cap Corse. C'est un peu démoralisant et même si la course est sympa, cela nous rappelle qu'il y a toujours, en Méditerranée, des moments difficiles. »


Roland Jourdain – Veolia Environnement


« Ca va moyen, c'est un peu la bouteille à moitié vide, à moitié pleine. Du côté plein, j'ai la bonne nouvelle de pouvoir annoncer que nous avons enfin du vent et cela fait plaisir : nous progressons à 12 nœuds dans un petit clapot de mistral. Nous avons même pu nettoyer le pont avec nos premières vagues !  Du côté vide, il faut bien avouer que cela fait longtemps que nous n'avons pas pris une rouste pareille. J'espère surtout que nous avons pris notre quota de pétole pour deux ans au moins. Nous voulons bien le partager avec les autres sur les prochaines étapes ! Quant à notre ETA, avec toutes les pincettes qui s'imposent, je pense que nous pouvons arriver demain en fin d'après-midi. Dès mardi, quand nous prendrons le départ de la deuxième étape, ce premier parcours ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Nous repartirons à partir d'une feuille blanche... »


Marc Thiercelin – DCNS


 « Nous avons passé une belle nuit. Dès lors que nous avons passé la pointe de la Sicile, nous avons touché du vent plus sympa : un peu plus d'air qui nous a permis d'en finir un peu avec le près. Et puis voilà, depuis 2-3 heures, nous sommes à nouveau dans la calmasse la plus totale : on avance entre 0 et 2 nœuds ! Il y a une zone sans vent, mais comme nous ne sommes pas en multicoque, nous n'avons pas pu faire le tour de la paroisse. La Méditerranée est un peu injuste avec nous, mais c'est aussi le jeu de la compétition. Nous n'avons plus grand chose à manger et on pense même s'attaquer à Christopher (Pratt), ou mieux peut-être à Lalou (Roucayrol) ! Nous n'arriverons pas demain pour l'heure de la messe, ni pour le 20 heures... sans doute plutôt lundi. »


 

Les trois articles précédents

Il y a 962 jours

Sam 5 Sept : La course se Corse !

L'île de beauté éveille et attise toutes les convoitises ! Après Groupe Bel, Foncia et 1876, voici venu le tour de Paprec-Virbac 2 de ne plus faire mystère de ses prétentions pour la victoire. À 175 milles de la ligne d'arrivée de la première étape de l'Istanbul Europa Race, le vent de nord-est est monté en régime aux abords des bouches de Bonifacio parées dans la nuit. Lancés à plus de 18 noeuds sur la route la plus occidentale, Jean-Pierre Dick et son équipage sont déjà revenus en force, à 11 milles dans le tableau arrière de Foncia, toujours premier de cordée. Mais gare à Groupe Bel et 1876. Bord à bord et décalés dans l'est, ils progressent 23 petits milles derrière…

Lire la suite...
Il y a 963 jours

Ven 4 Sept : Foncia prend la poudre d'escampette

La valse des leaders continue en tête de la première étape de l'Istanbul Europa Race, accordant aujourd'hui l'ouverture du bal à Michel Desjoyeaux et ses hommes. L'équipage de Foncia a en effet profité de son entrée en Mer Tyrrhénienne pour opérer un décalage dans l'Ouest et contourner ainsi une petite bulle sans vent se présentant devant les étraves de la flotte. Si ce parti pris s'avère, pour l'heure, particulièrement inspiré, à 300 milles de l'arrivée dans la célèbre Baie des Anges, il faut encore se garder de tirer toute conclusion hâtive. Derrière trois bateaux peuvent encore prétendre l'emporter et aucun ne lâchera... Que la conclusion promet d'être belle !

Lire la suite...
Il y a 963 jours

Ven 4 Sept : Les honneurs des eaux italiennes aux Espagnols

À l'aube du 6è jour de course, les quatre premiers concurrents de l'Istanbul Europa Race ont laissé la Sicile dans les sillages. Entre la botte Italienne et la Sardaigne, dans les premières longueurs de la mer Tyrrhénienne, les Espagnols de 1876 confirment leur leadership et creusent des écarts plus significatifs. Forts d'une vitesse de 14-15 nœuds, Guillermo Altadill et les siens affichent désormais près de 30 milles d'avance sur Foncia, un crédit de 50 milles sur Groupe Bel, et de près de 65 milles sur Paprec-Virbac. Derrière, le long des côtes sud de la Sicile, les équipages de Veolia Environnement et DCNS se débattent toujours dans petits airs capricieux. Une nouvelle hiérarchie se dessine. Contexte méditerranéen oblige, elle s'analyse avec prudence. Et ce d'autant plus, que les uns et les autres empruntent de nouveau des routes très divergentes à 350 milles de l'arrivée…

Lire la suite...

Tous les articles

28/03/2012 : L'Europa Race reportée

14/12/2011 : Europa Race : deuxième tour, le 5 mai 2012 !

30/11/2011 : Grand départ depuis Istanbul le 5 mai 2012 !

10/06/2011 : Report de l'Europe Race

14/03/2011 : Europa Race : C'est parti

05/12/2010 : Europa Race 2011, une épreuve durable et citoyenne

01/10/2009 : Chers amis, recevez mon plus grand merci

26/09/2009 : Michel Desjoyeaux et Foncia sacrés en Rade de Brest

24/09/2009 : C'était poétique, historique, sauvage et beau…

24/09/2009 : Marc Thiercelin et ses hommes à Brest

22/09/2009 : A Brest même « en rade » de vent !

22/09/2009 : Michel Desjoyeaux et Foncia grands vainqueurs à Brest

21/09/2009 : Michel Desjoyeaux attendu en grand vainqueur à Brest

21/09/2009 : A 150 milles du verdict brestois

20/09/2009 : Regroupement en approche de la porte de Bretagne

20/09/2009 : Une flotte à trois visages

19/09/2009 : Courses dans la course

18/09/2009 : Air de fado et golfe pas très clair

18/09/2009 : Ascension portugaise

17/09/2009 : D'un monde à l'autre

17/09/2009 : En avant vers le grand océan !

16/09/2009 : Au rendez-vous de l'Atlantique…

16/09/2009 : Dur labeur en Alboran

15/09/2009 : Orages et passe d'armes au cap de Palos

15/09/2009 : Veolia Environnement prend les devants !

14/09/2009 : Tous les chemins mènent en Bretagne !

13/09/2009 : Place à la « der des ders » !

12/09/2009 : L'Istanbul Europa Race fait le show à Barcelone

10/09/2009 : Barcelone l'Européenne à la « Bel » heure de la course au large

10/09/2009 : Cinq bateaux à quai à Barcelone

10/09/2009 : La Bel histoire

09/09/2009 : Minorque avant une grande bulle majeure !

09/09/2009 : Tir groupé vers les Baléares

08/09/2009 : De Nice à Barcelone : complexité annoncée

07/09/2009 : Groupe Bel le plus rapide dans la brise de Nice

06/09/2009 : Dimanche d'arrivées : Nice accueille ses héros

06/09/2009 : Foncia et Groupe Bel complètent le podium à Nice

06/09/2009 : Viva Espagna !

05/09/2009 : L'assaut final est lancé !

05/09/2009 : La course se Corse !

04/09/2009 : Foncia prend la poudre d'escampette

04/09/2009 : Les honneurs des eaux italiennes aux Espagnols

03/09/2009 : La main passe en Espagne

02/09/2009 : Quand la bulle les tient…

02/09/2009 : Kito de Pavant et la Méditerranée : à la folie, pas du tout !

02/09/2009 : Paprec-Virbac 2 s'accroche à son option sud

02/09/2009 : Veolia Environnement face à la barrière

02/09/2009 : Michel Desjoyeaux : « A quelle sauce ? »

02/09/2009 : 1876 parle l'européen !

02/09/2009 : Grande Bleue et petits airs

01/09/2009 : La Méditerranée taille grand large

01/09/2009 : Groupe Bel en mode attaque !

01/09/2009 : Guillermo Altadill : un tournant à Malte ?

01/09/2009 : Michel Desjoyeaux dans l'expectative

01/09/2009 : Langueurs méditerranéennes à bord de Veolia Environnement…

01/09/2009 : Option sud… et plaisir pour Paprec-Virbac 2 !

01/09/2009 : Le malheur des uns…

01/09/2009 : Désunion en mer Ionienne

01/09/2009 : Groupe Bel ronge son frein au cap Tainaron

31/08/2009 : Groupe Bel devant et casse tête pour tous !

31/08/2009 : Alex Pellas:

31/08/2009 : Guillermo Altadill déjà dans le rythme

31/08/2009 : Jean-Luc Nélias:

31/08/2009 : Michel Desjoyeaux sur un air d'accordéon

31/08/2009 : Groupe Bel satisfait de sa navigation nocturne

30/08/2009 : En rangs serrés en mer Egée

30/08/2009 : Kito De Pavant:

29/08/2009 : Michel Desjoyeaux en ouvreur à Istanbul

29/08/2009 : Tayyip Erdogan soutient l'Istanbul Europa Race

28/08/2009 : Tour de chauffe sur le Bosphore

22/08/2009 : La naissance du tour d'Europe

20/08/2009 : Les légendes de la voile sont à Istanbul

14/07/2009 : Coup d'envoi de l'Istanbul Europa Race

Présentation Présentation
Cartographie Cartographie Afficher la cartographie
Relevé Classement général 2009
1. : Foncia16 points
2. : Groupe Bel13 points
3. : 187610 points
4. : Veolia Environnement10 points
5. : Paprec Virbac 29 points
6. : DCNS2 points
 
Virtual Regatta Virtual Regatta
 
Site hébergé par Hosting France • Drim Technologies